Assemblage 

 

Procédé et mode afin de solidifier la structure d'un meuble. Les plus communs dans les meubles antiques du Québec sont:

 

tenon

 

L'assemblage à "tenons mortaise et cheville". Le tenon est la partie mâle d'une pièce de construction destinée à être enfoncée dans la partie femelle d'une autre pièce et qui tient les deux par emboîtement. La partie femelle est appelée la mortaise. L'assemblage est chevillé à l'aide d'une cheville de bois.  

 

 

 

 

queue 

L'assemblage à "queue d'aronde". Une queue d'aronde se compose d'un tenon en forme de trapèze, et d'une rainure de même forme dans la seconde pièce. Le mot "aronde" désignait autrefois l'hirondelle.

 

 

 

rainure 

L'assemblage à "rainure et à languette". Une rainure est une entaille longue sur une pièce pour recevoir une languette.

 

 

 

tourillon 

 

L'assemblage à "tourillon". Les tourillons sont des cylindres de bois utilisés pour renforcer un collage lorsque l'action de la colle est insuffisante pour réunir solidement deux pièces. Les tourillons engagés et collés assez profondément ont l'avantage de consolider les bois « tranchés » affaiblis par le sectionnement oblique des fibres occasionné par le découpage.

 

 

onglet

 

L'assemblage à "onglet". L'extrémité d'une planche, d'une moulure qui, au lieu d'être terminée à angle droit, forme un angle de quarante-cinq degrés, et est assemblé ainsi.

Pour tout information supplémentaire

 

 

   Contactez-nous au: 514.831.4696

 Suivez-nous

sur