Chaises Windsor

 

Le siège Windsor peut être caractérisé par son assise en bois sculptée sur laquelle est fixée le piètement et le dossier. Le dossier est généralement formé de pièces cintrées et de fines baguettes.

   Sack-Back

 

 

 

 

 

Bien qu'il existe plusieurs hypothèses quant à l'origine du style Windsor, le consensus général est qu'il fut développé dans la région du Haut Wycombe, Angleterre, prenant son nom de la ville de Windsor de cette même région. Une autre légende veut que l'une des rois George d'Angleterre, parti a la chasse au renard fut surpris par le mauvais temps. Ayant trouvé refuge chez l'un de ses sujets, on lui offrit de s'asseoir apurées du feu. Le roi apprécia tellement le confort de son siège qu'a son retour au château de Windsor il ordonna qu'on lui en fabrique plusieurs du même modèle, d'ou le nom Windsor donné a ce type de siège. 

  Comb-Back

 

 

 

 

 

 

Peu importe, elle fût introduite en Amérique du Nord par Patrick Gordon, le gouverneur de la Pennsylvanie en 1726. Les chaisiers américains firent évoluer le style distinctement de celui des vieux pays. Au Québec, la majorité de ces sièges aurait été produite par des fabricants d'origine anglo-saxonne établis principalement à Quebec et à Montréal dès la seconde moitié du 18e siècle.

 

Hoop-back

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On compte généralement sept formes distinctes de chaises et de fauteuils Windsor :

▪Sack-back

▪Hoop-back

▪Comb-back

▪Continuous arm

▪Low back

▪Rod back

▪Fan back

La majorité de celles qui furent construites au 18e siècle étaient produites de trois espèces de bois. Le pin et le peuplier étaient utilisés pour l'assise sculptée. Le piètement, quant à lui, était construit d'érable, un bois qui produit de belles pièces tournées. Le dossier, généralement formé de pièces fendues au départoir (et non sciées) et cintrées à la vapeur, était généralement construit de chêne, de frêne, d'orme ou de caryer.

  Fan-Back 

 

 

 

 

 

 

L

e piètement est tenu dans l'assise dans des trous coniques à l'aide de chevilles insérées dans le haut des pattes, à travers l'assise. Les piètements des premières chaises Windsor étaient construits avec deux tendeurs reliant les pattes antérieures et postérieures, et un tendeur connectant les deux tendeurs latéraux, créant ainsi un assemblage en "H". Les modèles postérieurs remplacèrent le tendeur central par deux tendeurs reliant les pattes de chaque côté, formant ainsi un assemblage en forme de "boîte".

Pour tout information supplémentaire

 

 

   Contactez-nous au: 514.831.4696

 Suivez-nous

sur